Lectures

Le dur chemin de la raison

Le dur chemin de la raison

Bonjour à tous !
J’ai terminé la lecture du livre de Matteo Scarano qui s’intitule Le dur chemin de la raison.

Résumé / quatrième de couverture :

Une histoire d’amour improbable, commencée sur un site de rencontres et qui va déboucher sur une liaison passionnelle. Lui, enfant d’immigrés italiens ; elle, enfant maltraitée. Deux histoires qui vont se percuter et finir inexorablement par une, deux ruptures, avec le dur chemin de la raison pour qu’ils fassent le deuil.  

Mon avis :

Dans ce livre, le narrateur retrace les étapes d’une histoire d’amour commencée sur un site de rencontre. Pour vous en parler davantage, il y a un mot qui me vient en tête, c’est un mot issu de ma langue maternelle mais dont je n’arrive pas à trouver d’équivalent en français ; ce mot, c’est fonnkér.

Le fonnkér, à la Réunion, c’est une manière de livrer ses états d’âmes, ses sentiments profonds, sous une forme artistique, je dirais souvent la poésie ou la nouvelle. Si je devais traduire mot à mot, ce serait « fond du coeur », mais c’est plus que cela. C’est partager un regard sensible sur ce qui nous entoure ou ce que l’on a vécu. Je pense que c’est ce que l’auteur a voulu faire dans ce livre, en retraçant ce chemin, avec des moments agréables et d’autres plus durs. Le narrateur s’adresse tour à tour aux personnes qu’il a aimées, amis, membres de sa famille, et surtout à celle dont l’absence est devenue difficile à vivre. Ce chemin, comme annoncé dans le résumé, aboutit au deuil de cette histoire d’amour.

(1) Comment

  1. scarano says:

    Je tenais avant tout à remercier Christine pour cet espace de parole. Le dur chemin de la raison est un roman qui s’est inspiré de ma vie pour pouvoir exprimer certains sentiments, remercier toutes les personnes qui ont accompagné ma route et m’ont permis d’être ce que je suis aujourd’hui. La personnalité des personnages principaux est par contre fictive et inspirée par mon travail d’infirmier. C’est ce qui était un peu difficile pour moi dans ce roman ; être à la fois non autobiographique et pouvoir à la fois faire en sorte que me proches se reconnaissent pour leur délivrer un message d’amour. Malgré tout ce roman se veut résolument positif  même après la fin d’un amour ; après les moments difficiles, les beaux jours peuvent renaître, ne laisse pas tes rancœurs inutiles, empêcher que cela devienne réel.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *